Conditions de vie

Eau

Assurez-vous que le cheval ait toujours accès à de l’eau fraîche et évitez qu’elle ne contienne :

  • Des algues
  • Des feuilles mortes
  • Des insectes morts
  • Du crottin ou de l’urine
  • De la rouille provenant des conduites ou des abreuvoirs.

Il est possible de faire analyser l’eau que boit votre cheval. L’eau de surface peut contenir trop de nitrite, nitrate, composés ammoniaqués, de fer et de sel. Dans ce cas, il serait plus judicieux de lui donner de l’eau de pluie ou du robinet. Mais n’oubliez pas que l’eau du robinet peut contenir des sels fluorés.

A part pour détecter sa teneur en minéraux, l’eau peut aussi être testée pour chercher des traces de métaux lourds et de bactéries nocives.

Eau de captage

Les puits peu profonds (jusqu’à 20 mètres) présentent des risques particulièrement élevés d’être contaminés de diverses façons. Soyez extrêmement vigilants quand le puits se trouve à proximité d’une fosse à lisier.

L’eau tirée des puits plus profonds contient souvent des taux élevés de fer, de sodium, de sels fluorés, de chlore et d’ammonium.

Eau de pluie

La qualité de l’eau de pluie doit aussi être surveillée. Le zinc dont sont fabriquées les tôles utilisées pour les toitures, les gouttières et les descentes d’eau pluviale se retrouve en fortes quantités dans l’eau de pluie collectée. Même de vieux abreuvoirs en zinc peuvent provoquer ce type de pollution.

Eau de surface

L’eau des ruisseaux, des canaux, des rivières et autres sont souvent contaminées par le lisier, les fertilisants, les pesticides ou le dépôt illégal de produits chimiques. Des algues toxiques et des salmonelles sont également souvent présentes dans l’eau de surface. En fait, c’est l’eau la moins bonne pour votre cheval.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *