Traitement et prévention

Hirudothérapie

La hirudothérapie (thérapie par les sangsues) est un type de biochirurgie. Les sangsues médicinales sont utilisées pour soigner de nombreuses maladies depuis des milliers d’années. 

La salive des sangsues contient des substances aux propriétés anticoagulantes, antibiotiques, analgésiques et anti-inflammatoires. Certaines de ces substances sont également extraites des sangsues à des fins médicales. 

La médecine alternative montre un renouveau d’intérêt pour l’hirudothérapie, qui peut être utilisée comme alternative aux médicaments chimiques ou phytothérapeutiques, avec les caractéristiques listées ci-dessus. En outre, on obtient avec les sangsues les mêmes bénéfices que ceux que la saignée est supposée apporter. 

Inconvénients et complications

  • La morsure de la sangsue est douloureuse, provoque des démangeaisons et des réactions allergiques ne sont pas exclues.
  • L’hirudothérapie réduit la pression sanguine, mais ce n’est pas le but recherché.
  • Peut engendrer de l’anémie.
  • Des éléments pathogènes peuvent être transmis, dont une bactérie vivant dans les intestins de la sangsue et susceptible de provoquer de graves infections. 
  • Peut donner de la fièvre.
  • Une fois les sangsues enlevées, la plaie reste ouverte et saigne pendant assez longtemps du fait de l’agent anticoagulant hirudine, sécrété par la sangsue. Quand la plaie se referme enfin, du tissu cicatriciel peut se former.

Ce traitement présente donc un certain nombre d’inconvénients, alors qu’il existe des solutions modernes permettant d’éviter ce type de complications. Si cette approche peut avoir un effet positif du fait de son action et des substances impliquées, il reste à savoir si la fin justifie les moyens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *