Traitement et prévention

Résection

Afin d’être le plus exhaustif possible, ou pour faire office d’avertissement, les procédures chirurgicales parfois utilisées sont décrites dans le livre. Bien que c’est rare, il y a des situations particulières où ce type d’intervention peut être utile. Il faut parler des options possibles avec un vétérinaire et essayer d’obtenir une idée objective des conséquences les plus négatives possibles d’une chirurgie. Demander un second avis auprès d’un autre vétérinaire n’est jamais superflu. Enfin, il peut s’avérer utile de réfléchir aux raisons d’opter pour une chirurgie. Est-ce pour le bien-être du cheval ou pour le bénéfice du propriétaire ? Adapter ses attentes sera toujours bien moins invasif qu’une chirurgie.

Résection de la paroi

Une résection de la paroi consiste à enlever une partie ou la totalité de la paroi. Dans le cas d’une fourbure, une partie de la paroi frontale du sabot est enlevée. Dans la phase chronique, on le fait avec les objectifs suivants :

  • Nettoyer les tissus nécrosés
  • Traiter les abcès
  • Soulager la pression

Le même résultat peut être obtenu en perçant des petits trous dans la paroi du sabot, qui peuvent être refermés une fois que tous les fluides ont été drainés.

Inconvénients et complications

Les quartiers du sabot peuvent être affectés par l’augmentation de la pression qui résulte de la résection de la partie frontale s’ils ne sont pas parés correctement. On peut également aggraver un élargissement de la ligne blanche déjà préexistant. Sans des soins adéquats après l’opération, on peut voir apparaître des complications comme une inflammation, des abcès ou une croissance excessive du tissu de granulation. Par conséquent, cette procédure est fortement déconseillée.

Résection de la couronne

Une résection de la couronne est le fait d’enlever une petite partie de la paroi du sabot juste en-dessous du bourrelet coronaire, avec pour but de :

  • Stimuler la croissance de la paroi dans la région de la pince
  • Soulager la pression exercée par la paroi et qui comprime la circulation sanguine
  • Soulager la pression sur le derme coronaire.

Inconvénients et complications

Ce procédé affaiblit la paroi du sabot, augmentant le risque d’une plus grande rotation de l’os du pied.  résection de la couronne peut engendrer les mêmes complications qu’une résection de la paroi. Les bords du sillon ainsi créé peuvent entraver la circulation et causer un œdème. Donc une résection de la couronne n’est pas une bonne idée.

Résection d’une partie de la paroi
(photo : Simon Constable)

Prolapsus de la couronne causé par une résection de la couronne
(photo : Gretschen Fathauer)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *