Traitement et prévention

Mon cheval doit-il avoir des hipposandales ?

hipposnadales

Oui, nous voulons de préférence voir tous les chevaux pieds nus. Non, utiliser des hipposandales n’ôte rien à la chose. Les hipposandales sont un outil permettant de traverser plus facilement, rapidement et sans douleur la première étape vers la guérison. Au bout d’un certain temps tu n’en auras plus besoin. Pouvoir bouger sans avoir mal améliore la vascularisation du pied, ce qui va accélérer le développement de tous les tissus dans le sabot. Grâce au mouvement, l’œdème va disparaître plus rapidement. Les abcès apparaissent moins souvent chez les chevaux qui ont des hipposandales. Et n’oublions pas que le mouvement permet de brûler les glucides et donc de perdre du poids. Il augmente également la sensibilité à l’insuline.

Rompre le cycle

Avec des hipposandales tu pourras retravailler ton cheval plus rapidement. L’idée d’une récupération rapide peut stimuler ta motivation. Cela ne peut être que bénéfique pour ton cheval. Grâce aux hipposandales, certains arrivent enfin à se sortir du cycle incessant de fourbure-guérison-rechute de fourbure. Ce ne sera pas la première fois que des hipposandales évitent l’euthanasie à un cheval.

Encore plus d’atouts

L’avantage de celles-ci est de pouvoir être mises et retirées à volonté, ce
qui permet de parer les sabots régulièrement. Le professionnel des soins aux sabots ou le vendeur d’hipposandales peuvent proposer différentes semelles ayant un effet protecteur et amortisseur pour les pieds douloureux de ton cheval. On peut couper ou râper l’extérieur de la semelle de l’hipposandale pour ajuster parfaitement le point de déroulement du pied (parfois aussi appelé le point de bascule).

Semelle amortissante avec soutien pour la fourchette

Quelles hipposandales doit-il avoir ?

Heureusement, il est bien loin, le temps où tu ne pouvais choisir qu’entre deux marques et trois modèles. Il existe maintenant toutes sortes d’hipposandales. Certaines marques proposent des modèles thérapeutiques. Ces derniers ne sont pas faits pour monter mais sont idéaux pour traverser la première phase de guérison. On peut aussi adapter d’autres hipposandales de toutes sortes de façons. Il existe des modèles pour une utilisation normale ou pour une utilisation intensive. Il y en a de très chères et d’autres relativement bon marché. Impossible de répondre précisément à cette question. Un bon professionnel des soins aux sabots ou un vendeur spécialisé pourra te conseiller sur ce qui convient le mieux à ton cheval. Demande à d’autres quelle a été leur expérience. Il existe des pages sur Facebook ainsi que des sites web entièrement consacrés à ce sujet.

Comment trouver la bonne taille d’hipposandales ?

Des hipposandales de la mauvaise taille vont être difficiles à enfiler, frotter sur la couronne, les glomes et le creux du paturon et tu risques de les perdre en montant. Tu veux donc acheter des hipposandales qui vont bien. Pour commencer, prends les mesures des pieds de ton cheval. Fais-le lorsqu’il est correctement paré et que le parage ne date pas de plus de deux semaines. Les tailles se basent sur la longueur et la plus grande largeur du sabot. La longueur se mesure de la pince à l’arrière des talons. Ne mesure donc pas jusqu’à l’arrière des glomes. La partie la plus large du sabot se mesure exactement à mi-chemin entre la pointe de la pince et l’extrémité des barres et de la lacune médiane. Si tu le demandes gentiment à ton professionnel des soins aux sabots, lui qui en a l’expérience pourra sans doute le faire pour toi.

Prendre les mesures

Les différentes tailles se chevauchent toutes un peu. Si la longueur et la largeur des sabots de ton cheval correspondent chacune à des tailles différentes, le mieux est de choisir la plus grande. S’il y a plus d’une taille de différence entre ces deux mesures, regarde si un autre modèle ou une autre marque correspond mieux à ce que tu cherches. Il existe même aujourd’hui des « bootfitters » qui peuvent t’aider si ton cheval a des pieds particulièrement difficiles à chausser.

Et si les sabots changent entre-temps ?

Le problème qui se pose dans le cas d’une fourbure est que la forme du sabot risque de beaucoup changer. Des hipposandales qui vont aller au moment où la ligne blanche est beaucoup plus élargie risquent de ne plus être à la bonne taille au fur et à mesure de la guérison du sabot. Une bonne chose pour ton cheval, une moins bonne chose pour ton porte-monnaie. Cela ne doit pas être un obstacle. Tu peux arriver à réduire les frais en achetant des hipposandales d’occasion. Fais attention à ce qu’elles ne soient pas usées en biais.

Peut-on laisser des hipposandales en permanence ?

Les hipposandales ne sont pas faites pour être portées 24 h/24. Si tu veux tout de même essayer de le faire, choisis un modèle léger. Elles doivent aller à la perfection et ne pas causer de frottements. L’eau doit s’évacuer facilement. Tu peux éventuellement protéger la couronne et les glomes avec un bandage autocollant, des chaussettes ou un peu de vaseline.

Hipposandales à coller

Il existe à l’heure actuelle des protections de sabot qui sont à mi-chemin entre hipposandales et ferrure collée. Cela ressemble à une hipposandale que l’on collerait. Leur inconvénient c’est qu’elles ne permettent pas de parer régulièrement mais leur avantage est d’offrir une protection 24 h/24. Ton professionnel des soins aux sabots ou ton bootfitter pourront t’en dire plus à ce sujet.

Hipposandale à coller

Pourquoi les hipposandales sont-elles si chères comparées à des fers ?

Elles coûtent cher car leur processus de production est bien plus complexe que celui des fers. On utilise différents matériaux et tout doit être parfaitement ajusté. Si elles coûtent cher, les hipposandales sont cependant plus avantageuses que des ferrures. Les fers s’usent à chaque pas de ton cheval ; les hipposandales, tu les retires quand tu ne les utilises pas. Elles durent donc plus longtemps. De nombreux modèles sont fabriqués de façon à ce qu’il soit possible de remplacer des éléments.

Souhaites-tu lire plus de réponses aussi claires ? Commande le nouvel ouvrage « La fourbure en questions : plus de 200 réponses ». Ce livre apporte des réponses claires et pratiques à plus de 200 questions sur la fourbure. Des questions qui reviennent sans cesse dans les discussions de groupes Facebook. Des réponses qui vont être utiles. Ce livre va t’être d’une aide précieuse, à toi et ton cheval.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *