Traitement et prévention

Il y a une thérapie alternative révolutionnaire ou un nouveau remède pour la fourbure. Cela vaut-il la peine de les essayer ?

Tous les chevaux ne guérissent pas aussi bien ou aussi vite d’une fourbure. La réussite des thérapies, des médicaments, du régime, des adaptations
du mode d’hébergement, de l’exercice physique et du parage n’est pas toujours au rendez-vous. Si tu lis qu’il existe un nouveau remède miracle
ou une thérapie qui fait des merveilles, tu vas être tenté d’y placer tes espoirs. Reste tout de même prudent. Car ils s’appuient parfois sur des suppositions ou des théories non vérifiées. Tu ne dois pas oublier qu’une preuve anecdotique n’est pas une preuve. Ce qui peut également se produire est que l’on découvre pour une substance donnée, que cette dernière possède des propriétés qui pourraient être bénéfiques aux chevaux fourbus. Cette information est ensuite propagée, sans tenir compte de son contexte, sur les forums et réseaux sociaux. Et tout le monde se met à expérimenter joyeusement avec les plantes contenant cette substance. Il vaut mieux en suivre attentivement les développements et attendre tranquillement que l’on ait prouvé que cette substance est réellement active, utile et sans danger.

Thérapie au film à bulles ?

Parles-en avec ton vétérinaire, ton professionnel des soins aux sabots et ton nutritionniste. Exprime tes inquiétudes. Regardez ensemble et d’un œil critique si toutes les conditions sont réunies pour espérer une guérison. Il est toujours possible qu’un point ait été oublié. Tu peux aussi demander un deuxième avis à un autre vétérinaire.

Renseigne-toi

Si tu optes pour la nouvelle thérapie ou le nouveau remède, creuse bien les théories sur lesquelles ils s’appuient. N’accepte rien gratuitement ou seulement parce que cela se trouve sur internet. Renseigne-toi, demande l’avis aussi bien de ceux qui sont pour que de ceux qui sont contre. De préférence à des professionnels. Fais attention à ce que cela n’interfère pas avec le reste du traitement. Certaines substances peuvent avoir une interaction négative avec les médicaments. Les effets secondaires de nouveaux remèdes ne sont pas toujours bien connus. Ils peuvent faire plus de mal que de bien au cheval. Pense aussi au dicton « il ne peut y avoir deux capitaines sur un même navire ». Si plusieurs personnes soignent ton cheval et donnent des avis contradictoires, cela risque d’entraver la guérison. Dis-leur bien ce que tu as choisi de faire.

Souhaites-tu lire plus de réponses aussi claires ? Commande le nouvel ouvrage « La fourbure en questions : plus de 200 réponses ». Ce livre apporte des réponses claires et pratiques à plus de 200 questions sur la fourbure. Des questions qui reviennent sans cesse dans les discussions de groupes Facebook. Des réponses qui vont être utiles. Ce livre va t’être d’une aide précieuse, à toi et ton cheval.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *